Skip to content

Essayiste Signification De Reves

  • Novembre1770Cugnot essaie son fardier ... et pouvait fonctionner environ quinze minutes avant que la pression devienne insuffisante. Même si cet essai n'avait pas obtenu le résultat escompté, on chargea Cugnot de construire un nouveau modèle ... Lire la suite

  • 31 mars1927Naissance de Vladimir Ilyushin, pilote d'essai soviétique Le lieutenant-colonel Vladimir Sergueïevitch Iliouchine est né le 31 mars 1927. Ce pilote d'essai est l'objet de plusieurs légendes qui le donnent comme le premier homme à avoir réalisé un vol orbital ... Lire la suite

  • 20 juin1836Décès de Emmanuel-Joseph Sieyès. ... , à Fréjus.
    Il est reconnu pour ses activités politique et ecclésiastique ; c'est aussi un essayiste.
    Ennemi juré de Robespierre, il oeuvre pour de nombreuses lois et autres écrits.
    Lire la suite

  • 13 novembre1850Naissance de Robert Louis Stevenson, romancier, poète et essayiste écossais. Robert Louis Stevenson étudie à l'ingénierie à l'université d'Edimbourg mais il souhaite devenir écrivain. En 1876, il voyage en France et en Belgique et écrit son aventure. En 1878, traversant une ... Lire la suite

  • 31 juillet1784Décès de Denis Diderot ... de 71 ans. Il marque l'histoire par son sens de l'érudition et son intelligence critique. Essayiste, il renouvelle le genre littéraire du roman et cimente les bases théâtrales du drame bourgeois. Il ... Lire la suite

  • 30 octobre1871Naissance de Paul Valéry Naissance à Sète (Hérault) du poète, essayiste et épistémologiste français Paul Valéry. S'étant d'abord imaginé aux métiers de la mer, il est tenté par l'Ecole navale, mais est très tôt rattrapé par ... Lire la suite

  • 5 septembre1914Décès de Charles Péguy ... écrivain français. Il a aussi écrit sous les noms de Pierre Deloire et Pierre Baudouin. Également essayiste et poète, il est un artiste engagé. D'abord socialiste, anticlérical et dreyfusard, il finit ... Lire la suite

  • Décembre1917Parution de Clio de Charles Peguy ... l'âme païenne fait l'objet d'une première publication à titre posthume. Ce document du poète et essayiste français Charles Peguy a été composé entre 1912 et 1913 à partir des 95 premiers feuillets du ... Lire la suite

  • 5 mars1944Décès de Max Jacob Romancier, poète, essayiste et peintre français, Max Jacob est né le 12 juillet 1876 à Quimper. Juif de naissance, il se convertit en 1915 au catholicisme. Ami de Picasso, Braque, Apollinaire et ... Lire la suite

  • 23 décembre1834Mort de Thomas Malthus, économiste britannique ... en 1766, Thomas Malthus publia, en 1798, la première version de son "Essai sur le principe de population". Cet essai connut quatre autres versions, chacune créant succès et polémique. Malthus y expose ... Lire la suite

  • Le contenu latent est une notion introduite par Freud en 1900 dans son ouvrage L'Interprétation des rêves, en même temps que celle de contenu manifeste du rêve qu'elle complète.

    Concept[modifier | modifier le code]

    Le contenu latent désigne l’ensemble des significations auquel conduit l’analyse du rêve. Il est le produit du travail d’interprétation : les pensées du rêve (ou contenu latent) sont antérieures à leur traduction manifeste, sont dissimulées derrière le contenu manifeste, et l’analyse consiste à suivre le parcours inverse du travail du rêve. La mise au jour du contenu latent permet de retrouver le sens véritable du rêve, déformé par divers mécanismes opérés par la censure de l’inconscient.

    Par extension, la notion de contenu latent est appliquée à toute production de l’inconscient.

    Critique[modifier | modifier le code]

    Selon le psychologue, sociologue et essayiste G. William Domhoff et le psychologue cognitiviste David Foulkes l'idée selon laquelle l'association libre permet d'accéder au contenu latent du rêve est infirmée par des travaux de psychologie expérimentale qui ont conclu au caractère arbitraire de cette méthode[1]. Le neuropsychiatre Allan Hobson a critiqué l’ouvrage de Domhoff en lui reprochant de méconnaître les mécanismes neurobiologiques qu'il étudie[2] et Drew Westen (en) remarque que Foulkes partage des points de vue avec la théorie de Freud, notamment qu'il existe un contenu latent et un contenu manifeste qui en est la transformation, et que cette transformation relève d'un langage à déchiffrer[3]. Selon le neurologue Bernard Lechevalier, il y a compatibilité entre la conception psychanalytique du rêve et les neurosciences[4]. Selon le neuroscientifique Winson, l’association libre de Freud est une méthode valide qui permet l'accès au contenu latent[5].

    Psychologie[modifier | modifier le code]

    En psychologie projective, l’analyse de la production du sujet vise à dégager ses contenus latents. Mais on utilise le terme de sollicitations latentes pour rendre compte des contenus sous-jacents susceptibles d’être figurés par le matériel manifeste du test même.

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. ↑(en) Foulkes D., A grammar of dreams (1978), Basic Books, 1998 et Domhoff G.W.,The scientific study of dreams, American Psychological Association, 2003
    2. ↑J. Allan Hobson, « Book Review: The Scientific Study of Dreams, by G. William Domhoff. APA Press, 2002 » in Dreaming, September 2003, Volume 13, Issue 3, pp. 187-191
    3. ↑« Une perspective cognitive qui partage bien des points de vue avec la théorie de Freud, est la perspective cognitive proposée par un chercheur qui étudia le rêve, David Foulkes (...). Foulkes comme de nombreux psychologues psychodynamiques contemporains, ne se contente pas de la conclusion relative à signification latente du rêve, à savoir un désir inconscient. Il propose à la place que les rêves soient simplement l'expression de préoccupations courantes d'un type ou d'un autre, traduites dans un langage ayant sa propre grammaire spécifique. » Drew Westen, Psychologie : pensée, cerveau et culture, De Boeck Supérieur, 2000, p. 496
    4. ↑« Comment l’inconscient psychanalytique peut-il être perçu par un neurologue ? [...] Quant au rêve, état original “ni veille, ni sommeil”, nous ne voyons pas d’obstacle neurologique à le considérer comme une forme de pensée particulière, non aléatoire, utilisant un mode symbolique correspondant à l’activation d’ensembles de réseaux préformés pendant les stades de sommeil paradoxal » in Séverine Lestienne et Françoise Lotstra « Neuroplasticité et inconscient, sujets d'articulation entre psychanalyse et neurosciences », Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux, 2/2009 (n° 43), p. 35-45, DOI:10.3917/ctf.043.0035
    5. ↑J. Winson, Brain and psyche, Double Day, New York, 1985, p. 153